Dating Apps

Avis Tinder : on a testé l’app de rencontre n°1 dans le monde et voici notre témoignage

Ah le célibat, un état de liberté éternelle. Être célibataire, c’est vivre une période de possibilités infinies. C’est un moment pour explorer vos propres intérêts. C’est des journées que vous passez avec vous même sans avoir à vous plier aux obligations martiales. Mais, être célibataire c’est avant tout un temps propice aux conseils généreux d’amis non sollicités. Cette année, alors que je vivais tranquillement ma vie de célibataire, avec quelques compagnes de soirées, des « contrats à durée déterminée » comme on dit dans le milieu, de plus en plus d’amis se sont mis à me tanner :  « Tout le monde est sur Tinder », m’ont-ils dit. J’ai lu plusieurs articles avec des avis Tinder et j’ai vu que, pour une fois, on n’était pas sur un réseau social pour les losers qui n’arrivent pas à approcher une fille en boite sans bégayer. 

Alors, j’ai eu la puce à l’oreille. Même certaines de mes potes filles, et pas seulement les moins canons d’entre elles, s’y étaient mis. Une fois même, l’une d’entre elles à ramené un rencard Tinder à une soirée. Tim, un mec plutôt balèze et surtout super sympa. Qu’est-ce que ce mec là foutait sur Tinder ? Aucune idée.

Alors, à court d’excuses, j’ai concédé. J’ai téléchargé l’application, je me suis inscrit sur Tinder (sans facebook),  et suis entré dans un univers parallèle, dans la matrice des matchs, des swipes et des rencards forcés. 

J’ai rentré quelques informations, donné mon âge, ma ville de naissance, téléchargé une vieille photo (j’aurais pas du faire ça, le choix de la photo Tinder n’est pas à prendre à la légère) qui datait de l’école et j’étais enfin en piste, mis une citation de Confucios dans ma bio (j’ai appris plus tard que tout le monde balançait ce genre de poncifs). Tinder m’a souhaité bonne chance et la photo de « Magalie, 27 ans » est apparu sur mon écran. Une brunette pas trop mal, avec un peu d’embonpoint seulement. Un 13/20 on dira. J’ai cliqué sur la photo de Magalie et j’ai pu voir qu’elle avait mis dans sa description Tinder « Je ne sais pas ce que je fais là ».

Eh bien on est deux, ma très chère Magalie. On est deux à pas savoir ce qu’on fait là, comme deux paumés dans l’univers de la drague rapide et commerciale. Ça nous fait un point commun, alors je swipe sur ton profil et espère un match Tinder prochain afin qu’on puisse refaire le monde.

Puis j’ai continué à swiper, et pas à pas, j’ai découvert ce qui se cachait dans la galaxie Tinder.

Alors, qui est sur Tinder ? Seulement les vieux célibataires endurcis ?

Eh bien non, figurez-vous. Bien loin des Meetic, AdopteUnMec et autres sites de rencontre qui sentent sérieusement le renfermé et le célibataire éternel, Tinder réinvente le game.

Déjà, il faut dire que niveau marketing, ils sont bien meilleurs. Les messages, les codes couleurs et je dirais même, l’interface utilisateur, c’est top. On voit que les mecs savent parler le langage des millenials. Contrairement aux autres sites de rencontres, on n’a pas l’impression que des mecs de 40 ans nous racontent comment tchatcher de la petite. 

avis-tinder-design

Et ça marche, oui. Il y a des filles sur Tinder. Et pas que des faux profils.  Elles sont là, et elles sont loin d’être toutes disgracieuses. Il y a des filles très jolies qui sont sur Tinder. Il y a des filles qui ont l’air très intelligentes également (dès les premiers profils, j’ai pu voir passer des élèves avocates, des internes en cardiologie et des étudiantes de Sciences Po).

lauren-test-tinder

Or, vous le devinerez facilement, comme il y a des filles, il y a aussi des mecs. Du coup, il y a des mecs biens, qui font venir des filles biens, qui font venir d’autres mecs biens et ainsi de suite. En créant une application facile d’utilisation et aux bons codes marketing, Tinder a su créer une spirale de cercles vertueux et, donc, a faire venir du monde sur son application. 

Géolocalisation, âge, sexe : chacun ses critères

Non, vous ne verrez pas tout le monde sur Tinder. Vous verrez principalement les gens autour de vous et dans une fourchette d’âges que vous aurez sélectionné auparavant. Vous pouvez également choisir le sexe des personnes que vous pouvez rencontrer.

Tout cela agit comme un premier filtre et fait en sorte que vous ne voyez que (ou majoritairement) les profils que vous voulez voir. Vraiment sympa, cela évite de voir le profil de Jean-Pierre, 47 ans et professeur de SVT à Grenoble jaillir sur votre écran de téléphone.

Au début, j’ai vraiment été restrictif. J’étais en province lorsque j’ai commence à swiper mais j’avais réduit mon « rayon de  chasse » à 30 kilomètres seulement. Dans cette surface, je ne voulais voir que des filles entre 25 et 27 ans. Au bout de 20 minutes, j’avais épuisé tous les profils et je n’avais aucun match Tinder. J’ai donc décidé d’être plus tolérant et je suis passé sur un rayon de 100 kilomètres. J’avais maintenant de quoi faire.

Le Match, le principe au coeur du succès de Tinder

match sur tinder

La grande nouveauté qu’a apporté Tinder dans le game de la séduction en ligne, il faut le dire, c’est le match.

Qu’est-ce qu’un match ? C’est lorsque deux personnes ont décidé de swiper sur les profils respectifs de chacun d’entre eux. « To match », en anglais, ça veut dire quelque chose comme « s’accorder », « être compatible ». Donc finalement, quand deux personnes se plaisent mutuellement, il y a match. 

La suite ? Lorsque vous matchez quelqu’un, vous avez le droit de lui parler (ce n’était pas possible avant). C’est une idée géniale, cela évite que les boites de messagerie des filles de l’application soient inondées de messages de vieux pervers pleins de luxure.

En quelque sorte, les filles (et les mecs) ne parlent qu’avec des gens qu’ils ont déjà « pré-sélectionné« . Ainsi, les probabilités d’avoir une conversation intéressante et agréable sont plus fortes (car les deux personnes se plaisent déjà à minima).

Ce n’est pas comme si vous alliez aborder une fille au hasard dans la rue. Ici, vous parlez à une fille qui a vu votre profil et qui a dit (au moins) « pourquoi pas ».

Avis Tinder : on vous assigne un « score de désirabilité »

Avant Tinder, tous les utilisateurs d’applications de rencontres ont fait face au même problème : alors qu’ils étaient d’immenses beaux gosses (du moins dans leur tête), il ne tombait que sur des filles 3/10.

Mais une fois de plus, Tinder a changé le game. L’algorithme de Tinder utilise son propre classement de « désirabilité », appelé « classement Elo », qui associe les personnes avant même qu’elles aient la chance de le faire.

Le « score Elo » – nommé d’après le terme d’échecs utilisé pour classer les compétences d’un joueur  est conçu pour créer de meilleures correspondances.

Les beaux avec les beaux, les moches avec les moches si vous préférez.

Apparemment, chaque utilisateur a une note sur l’application, et il ne peut swiper que des personnes d’une note similaire. Donc, fondamentalement, si Tinder ne pense pas que vous êtes au top, vous ne verrez pas beaucoup de filles mannequins sur l’App.

Vous ne voyez que des filles repoussantes ? Mauvaise nouvelle. Vous ne voyez que des missiles ? Mes félicitations, vous êtes probablement un Apollon du classement ELO.

Si vous êtes un nouvel utilisateur, votre score devrait commencer haut. C’est pourquoi les profils les plus récents sont affichés en premier (pour que vous restiez un peu sur l’App). Au fur et à mesure que vous utilisez l’application, votre score prend forme … et il se pourrait que les bombes soient un peu moins nombreuses. 

Tinder a communiqué publiquement sur cet algorithme et déclare ne plus l’utiliser (beaucoup de personnes s’en sont plaint). Cependant, on ne sait pas si c’est vrai. Moi, en attendant, je continue à voir des filles pas trop mal débarquer sur mon « fil Tinder ». Et cela me donne un bon avis Tinder.

Tinder avis : mais, c’est gratuit au fait ?

Oui et non ! En majorité, Tinder est gratuit. Cependant, selon le montant que vous êtes prêt à dépenser, Tinder propose plusieurs options payantes et  utiles pour maximiser vos chances d’obtenir des matchs.  La fonction Boost peut vous aider à accumuler des matchs, car elle vous place au premier rang parmi vos adversaires pendant une demi-heure. Une fois la session Boost terminée, vous verrez des statistiques sur le degré de visibilité supplémentaire de votre profil (4x, 8x, etc.), afin de vous assurer que vous en aurez pour votre argent.

L’un des pièges potentiels de Tinder est que le swipe devient tellement réflexif qu’il est facile de glisser accidentellement sur quelqu’un parce que vous allez trop vite (ça m’est arrivé des dizaines de fois). Dans ces cas-là, la fonction Rewind de Tinder est inestimable – remettez-lui quelques euros et retrouvez la personne de vos rêves que vous avez accidentellement basculée (les utilisateurs gratuits devront simplement ralentir et faire attention à ce qu’ils font) .

Si vous êtes prêt à payer pour les services d’abonnement de Tinder, Tinder Plus ou Tinder Gold, vous pouvez déverrouiller la fonction Passeport, qui vous permet d’effectuer un scan dans différentes villes et pays. Ainsi, par exemple, vous pourriez être à Paris mais visiter Marseille dans une semaine et Passport vous permettra de commencer à parcourir les profils basés à Marseille à l’autre bout de la France.

Il y a aussi la fonction Super Like, qui indique à une fille que vous l’aimez vraiment, en vous plaçant en tête de sa file d’attente (les utilisateurs qui ne paient pas obtiennent un Super Like par jour).

Mon opinion sur Tinder : tout miser sur l’accroche !

L’accroche Tinder, c’est la première phrase que vous lâcherez dans la conversation. C’est primordial d’avoir une bonne accroche pour pouvoir draguer sur Tinder.

En effet, ce n’est pas parce qu’une fille vous a matché qu’elle est forcément ultra-intéressée par ce que vous êtes. Peut-être qu’elle a simplement voulu apposer un « pourquoi pas » sur vos photos qui vous mettent en valeur. Il faut maintenant lui prouver que vous pouvez avoir de la conversation. Et là, il y a des choses à éviter, du genre :

conversation sur tinder

ou encore :

et pour finir :

Vous l’avez compris, les filles ne vous feront pas de cadeaux sur l’application. Elles ont probablement des tonnes et des tonnes de matchs qui les attendent (car oui, les filles sont celles qui décident des règles sur les applications et les sites de rencontre) alors il faudra vous distinguer.

Sur Tinder les filles détestent les mecs qui cherchent des « plans »

Il y a des tonnes de mecs qui sont sur Tinder juste pour le coût d’un soir. Ces mecs là ont probablement des tonnes d’applis de rencontre sur leur téléphone et étaient déjà là aux premières heures de Meetic et autres.

Ne soyez pas ce genre de mecs, les filles Tinder n’en veulent pas. La plupart d’entres elles ont probablement reçu des centaines de message leur demandant si « elles étaient là pour le fun » ou si elles voulaient « vivre une expérience incroyable ».

Comment je le sais ? Car j’ai vu passer des dizaines de profil de fille avec les mentions :

  • « mecs pas sérieux, s’abstenir »
  • « si tu es là pour jouer, passe ton chemin »
  • « pas ouverte aux plans d’un soir »
  • « pour les rapports physiques sans sentiments, c’est non »
  • « tu recherches du « fun » ? ne swipe pas sur mon profil »

Mon avis Tinder : il semblerait donc que ces filles en ait marre de ce genre de sollicitations. 

Si vous êtes sur Tinder pour ce genre de choses, alors on ne vous juge pas mais laissez la fille aborder ce sujet. Si elle est là pour ça aussi, elle vous le dira d’elle même, avec un message du genre :

 

 

En conclusion de mon avis Tinder, regardons les choses en face : Tinder a changé l’industrie de la séduction en ligne.  Pour ceux qui habitent en province, sortir et rencontrer de nouvelles personnes sans un peu d’aide « technologique » peut être vite décourageant. C’est pourquoi de nombreux célibataires sont sur Tinder pour trouver une relation amoureuse (ou autre chose).

Si vous avez été célibataire au cours des dernières années, vous avez ou allez probablement donner une chance à Tinder. Les utilisateurs de Tinder swipent, jour après jour, afin de trouver l’élue de leur coeur. Grâce aux algorithmes de recherche, les possibilités de correspondances semblent infinies et la probabilité que quelqu’un vous plaise sur l’App est quasiment garantie. 

Cependant, avec autant d’utilisateurs sur Tinder, il peut être difficile de trouver un match solide ou même d’engager une conversation. De plus, vous ne pouvez pas savoir exactement ce que les autres utilisateurs recherchent : une liaison d’un soir, une relation sérieuse ou tout simplement quelqu’un à qui parler. Pour mettre toutes les chances de votre côté, assurez-vous que vos attentes sont claires. Bon swipe !

Un commentaire

  1. Tinder a brisé notre couple sans avoir été marié et d’une complicité sans faille et libre….
    Ensemble depuis presque 10 ans sans problèmes sexuels ni sentimentaux , il s´est inscrit sur Tinder en se faisant passé pour divorce et célibataire…il a rencontré une femme avec qui il a eu des rapports 5 jours après. Nous passions nos vacances ensemble et lui tchattait en cachette. Je lui en ai parlé car je l’avais compris, il a démenti et nous nous sommes sépares pour cette histoire de cul…. il a justifié en disant qu’il ńavait aucun compte à me rendre et il était libre …..cela a brisé un amour fusionnel…. ces sites provoquent et attisent ce qui est déjà difficile à entretenir…. l’amour. Il se travaille au quotidien et avec ces sites, cela incite à la tromperie, aux mensonges et à la trahison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page